Cambriolages : 5 conseils pour mieux protéger vos bureaux

Pour comprendre à quel point les entreprises sont concernées par les cambriolages, retenez que plus du tiers des infractions de ce type constatées s’appliquait aux locaux professionnels en 2019. Face à l’ampleur du phénomène, il convient d’agir et de mettre en pratique certains principes. Découvrez les cinq conseils présentés dans le texte ci-dessous pour en savoir plus !

1. Mettre en sécurité tous les objets de valeur

Cela paraît sans doute une évidence pour bon nombre d’entre vous mais il est important de rappeler que les objets de valeur doivent bénéficier de protections particulières. Vous pourrez par exemple les placer dans un coffre-fort et d’équiper la pièce d’un système d’alarme détectant toute intrusion. Ce dispositif présente également l’avantage de prévenir directement les forces de l’ordre en cas de tentative d’effractionAttention, la sélection du coffre ne doit surtout pas se faire à la légère. Elle doit au contraire s’inscrire dans le cadre d’une profonde réflexion. Vous devez en effet prendre en compte différents paramètres comme le niveau de protection (portes blindées, serrure de sécurité), le volume interne, sa future implantation et bien entendu son prix de vente.

2. Allumer la lumière !

Mettez-vous quelques instants à la place d’un cambrioleur. Vous aurez sans aucun doute une préférence pour les lieux sombres vous permettant de vous dissimuler aisément afin de commettre des méfaits. Vous comprenez désormais mieux pourquoi il est important d’éclairer les locaux même (et surtout !) lorsqu’ils sont totalement inoccupés. Placez des lumières également à l’extérieur des bureaux. L’idée consiste à ne laisser aucune zone sans éclairage. Devant chaque entrée, installez des systèmes à déclenchement automatique. Ce dispositif simple et efficace limitera forcément les risques d’agression. Il n’est pas rare en effet que des malfrats se cachent et attendent l’arrivée d’un employé pour lui dérober ses clés et pénétrer ensuite à l’intérieur. Ne pensez surtout pas qu’une telle mésaventure n’arrive qu’aux autres !

3. Contacter une société de gardiennage

Pour réduire encore les risques d’un ou plusieurs cambriolages, vous pouvez également imposer une présence humaine constante sur place. Plusieurs sociétés sont en capacité de vous offrir des prestations de gardiennage. Pour en connaître tous les détails, prenez rendez-vous sans plus attendre ou visiter les sites internet de ces entreprises. La présence d’un agent se montre aussi pratique durant la journée de travail. Il arrive malheureusement que des vols soient provoqués par des tiers avec des complicités internes ou par des salariés eux-mêmes. Bien que de tels cas soient rares, vous devez bien garder à l’esprit qu’ils demeurent totalement plausibles.

4. Miser sur la technologie

La crainte des vols en entreprises a su stimuler certains esprits créatifs. Ces derniers proposent désormais des solutions de protection tout à fait performantes et le plus souvent basées sur des technologies modernes et fiables. C’est par exemple le cas de la vidéo-surveillance. On s’imagine encore trop souvent qu’elle n’a pas évoluée et qu’il faille toujours visionner les images en direct. Ceci est totalement faux. Cette technologie a su se moderniser fortement aux cours des dernières années. Désormais, les caméras sont devenues intelligentes. Elles peuvent en effet détecter les mouvements anormaux, alerter les forces de l’Ordre ou encore interpréter les images sans intervention humaine. Les voleurs accordent une valeur importante à ces dispositifs. Ils savent combien ils sont performants et combien ils rendent difficile leur « travail ». Aussi, les cambrioleurs préféreront toujours cibler les entreprises peu ou pas protégées du tout. Pour les éloigner, vous n’aurez donc pas d’autres choix que de miser sur la sécurité !

5. Verrouiller toutes les ouvertures

Vous trouverez peut-être cet ultime conseil très évident voire un peu stupide. Pourtant, il est toujours intéressant de rappeler que toutes les ouvertures doivent être bien verrouillées en fin de journée. Après un cambriolage, il n’est pas rare en effet de constater qu’une porte était restée ouverte pour diverses raisons (complicité, négligence, faille de sécurité…). Chaque ouverture doit également être élaborée avec des matériaux résistants aux diverses agressions. Vous pouvez également ajouter quelques éléments de sécurité supplémentaires à l’image des grilles placées devant certaines fenêtres. Elles vont ainsi limiter le risque d’effraction. Ne sous-estimez pas non plus les apports du blindage de porte. Cette option suffira à décourager la plupart des voleurs. N’oubliez pas que ces derniers privilégient avant tout les cibles les plus simples. Enfin, dernière astuce, après une effraction, ne prenez aucun risque et procédez immédiatement à un changement de serrure sur chacune des ouvertures.

5 conseils pour améliorer la sécurité dans une usine
Sécurité d’entreprises : engager des services de gardiennage et de sécurité