Comment le scotch de marquage au sol peut contribuer à la sécurité dans une usine ?

Dans le monde professionnel, plusieurs dispositifs permettent de garantir la sécurité des travailleurs. Parmi les plus répandus figurent indiscutablement les marquages au sol. Ils sont en effet idéaux pour attirer l’attention des salariés sur les potentiels dangers environnants. Ils permettent également de délimiter des voies réservées à des publics bien précis (piétons, zones de stockage, voies pour engins, etc.). Savez-vous qu’il est possible d’utiliser du scotch pour marqueur le sol de votre entrepôt ? Découvrez les informations rassemblées dans le texte ci-dessous pour en savoir plus.

Quelle sont les principales applications d’un tel scotch ?

Le scotch de marquage au sol est omniprésent dans des secteurs d’activités tels que la maintenance, la construction ou l’industrie. Il sert principalement à :

  • délimiter des zones : il va matérialiser une zone de manière temporaire ou permanente
  • sécuriser les espaces dangereux : les salariés seront alors avertis de la présence d’une zone humide, glissante, sombre ou à risque
  • identifier des lots : utile par exemple pour repérer un lot jugé non-conforme
  • repérer des éléments : vous pourrez alors identifier simplement vos câbles, tuyauteries et autres canalisations
  • permettre une identification nocturne : il s’agit de matériel conçu spécifiquement pour le domaine maritime. Le matériel ainsi marqué deviendra alors plus facile à repérer, même dans des conditions climatiques délicates ou durant la nuit

Des types de scotch différents

Il existe sur le marché plusieurs types de scotch. Chacun d’entre eux a été développé pour répondre à un besoin bien précis. Parmi les produits les plus répandus, on retrouve notamment :

  • le PVC plastifié – Vinyle : applicable également en courbe, il présente une forte résistance à l’abrasion, à l’usure, aux solvants usuels ainsi qu’à l’humidité
  • l’anti-dérapant : existant en version hachurée et phosphorescente, il dispose d’une tenue sans équivalent
  • la toile : elle possède une forte résistance mécanique, mais demeure malgré tout aisément déchirable à la main
  • l’imprimé : le seul entièrement personnalisable
  • le rétroréfléchissant : réservé à un usage maritime, il satisfait à l’ensemble des exigences des normes SOLAS (Safety Of Life At Sea). Il possède également une durabilité sans égale

Vous êtes à la recherche du type de scotch parfait pour équiper votre atelier sans pour autant dépenser des sommes trop importantes ? Rendez-vous alors sans plus attendre sur le site virages.com !

Comment le mettre en place ?

La plupart des articles pourront se poser aisément à la main. Pour couvrir une vaste surface ou obtenir un résultat de qualité professionnelle, vous pouvez également vous servir d’accessoires spécifiques. Un dévidoir se montera ainsi fort utile pour une pose plus rapide.

Vous souhaitez limiter le risque d’accident au sein de votre établissement ? N’hésitez pas alors à découvrir ces judicieux conseils pour améliorer la sécurité dans une usine !

Que dit la loi au sujet du marquage au sol ?

Il s’agit d’un sujet particulièrement réglementé. En effet, on ne transige pas avec la sécurité des salariés en milieu professionnel ! Le texte de loi concerné est la directive européenne du 24 juin 1992, intégrée au droit français grâce à l’arrêté du 4 novembre 1993. En prenant connaissance de ces informations, vous découvrirez la définition de toutes les signalisations professionnelles. Les textes rappelleront également aux chefs d’entreprises leurs responsabilités en matière de sécurité. Celui-ci a ainsi l’obligation de signaliser :

  • toutes les voies de circulation
  • les potentiels risques chimiques et biologiques
  • la présence de rayonnements ionisants
  • la localisation précise du matériel de premier secours
  • les tuyauteries et systèmes d’évacuation
  • la présence de matières dangereuses
  • les équipements utiles contre les incendies

L’importance des couleurs

Le choix des coloris n’est pas libre. Il doit, lui aussi, se conformer à la réglementation en vigueur. Cette dernière prévoit ainsi que l’identification des zones ou des objets doit être réalisée avec une couleur bien visible. Elle doit également être contrastée avec le coloris du sol afin de maximiser sa visibilité. Voici la signification des couleurs les plus fréquemment représentées :

  • le rouge : délimite une zone interdite (Danger – Interdiction)
  • le rouge et blanc : idem (Danger – Interdiction)
  • le jaune : délimite une zone de déplacement (Danger – Attention)
  • le jaune et noir : présence d’un danger potentiel (Danger – Avertissement)
  • le blanc : indique une zone piétonne (Marquage général)
  • le bleu : réservé aux marquages de protection ou d’obligation (Information – Instruction)
  • le vert : présence d’un défibrillateur (Information – Direction)
Sécurité incendies : quelles sont les mesures à respecter en entreprise ?
Cambriolages : 5 conseils pour mieux protéger vos bureaux