Comment choisir le visiophone le plus adapté ?

Lorsque nous recherchons un visiophone, mais que nous ne savons ni comment ni où regarder, comment pouvons-nous nous orienter dans le choix de l’appareil?
Que faut-il regarder pour choisir le portier vidéo qui répond le mieux à nos besoins?

Chaque solution comprend au moins deux unités: l’unité d’appel (ou pupitre de commande) et l’unité de répondeur (qui peut être un petit écran vidéo avec ou sans «combiné» ).

Tout d’abord : cela peut paraître évident, mais le nombre de boutons sur le panneau de boutons poussoirs externe est la première chose à garder à l’esprit lors du choix du bon appareil. Dans les visiophones de copropriété, chaque clé correspond à un appartement. Si vous recherchez un appareil à installer pour une maison à deux familles, vous rechercherez un portier vidéo avec panneau à deux boutons poussoirs, un pour chaque unité résidentielle.

Deuxièmement : le nombre de postes de réponse pour chaque logement. Pour certains, un seul moniteur à l’intérieur de la maison suffira pour répondre aux appels. D’autres, par contre, voudront un moniteur ou un “combiné” pour chaque pièce de l’appartement: salon, cuisine, chambre, salle de bain, grenier, taverne, etc. de l’interphone.

Troisièmement : les moniteurs installés à l’intérieur de la maison peuvent communiquer entre eux, mais ce n’est pas une règle courante. Si vous souhaitez choisir un portier vidéo avec des postes internes communiquant entre eux, cela doit être pris en compte lors du choix. Cette fonction peut être très utile dans les copropriétés avec conciergerie: grâce à la présence d’appareils communicants, par exemple, le concierge peut «appeler» directement les appartements individuels.

Quatrièmement : la quantité et les types de fils qui relient l’unité extérieure aux unités intérieures, en d’autres termes: le câblage . Si vous disposez déjà de la connexion audio de l’ancien interphone, et si celle-ci est en bon état, vous pouvez la réutiliser pour le nouvel interphone en ajoutant uniquement la connexion vidéo (deux autres fils). Alternativement, vous pouvez acheter directement un visiophone «4 fils» ou un appareil avec un câble coaxial , comme celui de l’antenne TV. De nombreux modèles modernes «fonctionnent» avec seulement deux fils tout en garantissant un bon niveau de qualité audio-vidéo.

Comment le câble coaxial est-il également utilisé pour les interphones vidéo

Evidemment, l’un des principaux facteurs discriminants est celui de l’espace dont nous disposons dans le conduit où passeront les fils.

Cinquièmement : choisir à temps est le type de bloc à placer à l’extérieur. Si nous avons un toit adéquat, nous pouvons mettre un bloc d’interphone «de soutien», fixé avec des chevilles au mur. Si, en revanche, nous n’avons pas de verrières adéquates, il vaut mieux “murer” l’interphone ou en tout cas préférer une solution “encastrée”.
Le mauvais temps, à long terme, peut créer de nombreux problèmes si une installation adéquate n’est pas faite.

Sixième : le type d’alimentation. Il existe deux types: l’un via la prise électrique normale ou l’autre via une alimentation sur rail DIN. Dans tous les cas, s’il y avait déjà un interphone, il est pratique de réutiliser le même type d’alimentation.

Septième : le type de serrure. Si le portail possède déjà une serrure à ouverture électrique, celle-ci est réutilisée (généralement elle dispose de sa propre alimentation indépendante en 12Volt AC, c’est-à-dire «courant alternatif» ). Si, en revanche, le portail ne dispose que d’une serrure “manuelle”, il sera possible d’en mettre une électrique alimentée directement depuis le bloc interphone. Certains modèles, en effet, ont la possibilité de générer du courant continu en sortie vers le bloc de verrouillage. Ce sera évidemment la responsabilité d’un électricien de s’en assurer.

Huitièmement : quelques dernières options utiles dans le choix concernent la possibilité d’insérer des boutons supplémentaires dans les postes internes. Dans de nombreux modèles, il est possible, par exemple, en plus d’ouvrir le portail extérieur, d’allumer les lumières extérieures, d’allumer les lumières d’escalier, de n’ouvrir qu’un portail extérieur (par exemple pour un facteur) ou même une porte intérieure.

Comme vous pouvez le constater, les possibilités de choix pour ce type d’appareils sont donc vraiment nombreuses, et les nouveaux modèles sont de plus en plus intégrés à d’autres systèmes tels que les systèmes d’alarme ou d’autres types de systèmes domotiques.