Protéger ses biens contre les risques d’incendie : opter pour un coffre ignifuge

Coffre ignifuge

Les coffres-forts dits ignifuges font partie des différents modèles de coffres forts disponibles sur le marché. Ceux-ci se destinent principalement à ceux qui souhaitent protéger leurs biens et objets de valeurs (argents, bijoux et pierres précieuses, papiers administratifs, chéquiers, documents confidentiels…) contre les éventuels risques d’incendie. Autrement dit, les coffres-forts ignifuges ont été spécialement conçus pour résister aux flammes.

Qu’est-ce qu’un coffre ignifuge ?

Le marché regorge aujourd’hui de nombreux modèles de coffre-fort dont chacun dispose de leurs spécificités. Parmi eux figure le coffre-fort « ignifuge », comme celui qui est disponible sur www.hartmann-tresore.fr,le genre de coffre dont la conception est spécialement pensée pour résister aux plus hautes températures.

Plus concrètement, lorsqu’un incendie surgit dans un immeuble, celui-ci peut dégager une chaleur pouvant s’élever jusqu’à 1000°, voire plus, et a la capacité de tout détruire sur son passage. Avec un coffre ignifuge, on n’a pas à s’inquiéter du fait qu’il dispose d’un isolant thermique anti-feu. Cette fonction lui permet alors de maintenir constante la température intérieure du coffre pendant un laps de temps donné (entre 30 minutes et 120 minutes selon le modèle), une période durant laquelle ses contenus peuvent être sauvés des flammes : bijoux, documents papiers, documents électroniques…

Se destinant aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels, le coffre ignifuge est aussi en mesure de protéger ses contenus dans l’éventualité où d’autres aléas surviendraient, par exemple en cas d’inondation. Il convient de souligner que ce genre de coffre-fort haute sécurité ont subi une série de tests dont la finalité est de vérifier sa capacité de résistance au feu. Donc, opter pour un coffre-fort ignifuge, c’est l’assurance de s’équiper d’un dispositif de sécurité répondant aux normes relatives à la protection contre le feu.

Choisir un coffre ignifuge en fonction des objets à y stocker et son futur emplacement

Avant de choisir un coffre ignifuge il importe de se poser les bonnes questions, notamment sur ce qu’on va mettre dedans ainsi que sur l’endroit où le coffre sera installé.

Ainsi, pour stocker des documents numériques tout en les protégeant contre les risques d’incendie, il convient de s’orienter vers un coffre ignifuge de données. Ce genre de coffre-fort est conçu de manière à ce qu’une température optimale soit maintenue à l’intérieur, soit une température moins de 50°C. À noter qu’une température qui excède 50°C entraîne une perte de données. Quant aux documents papier ainsi qu’aux objets de valeurs, ceux-ci se doivent d’être stockés dans un coffre-fort à l’intérieur duquel la température est maintenue à 175°C.

À noter par ailleurs qu’un coffre fort hartmann ignifuge peut être encastré ou à poser en fonction de son emplacement. Comme l’indique son nom, un coffre encastrable peut s’encastrer, soit dans un mur, soit dans le sol, soit derrière un tableau. Pour ce qui est du modèle à poser, celui-ci, une fois qu’on a choisi son emplacement, sera scellé à la fois au mur ou au sol à l’aide de chevilles.

Un coffre ignifuge se doit de respecter certaines normes

Lorsqu’on souhaite protéger ses biens contre les risques d’incendie, il importe de s’orienter vers un coffre ignifuge proposant le meilleur niveau de sécurité. On distingue généralement deux grandes familles de coffre-fort ignifuge, à savoir ceux qui sont homologués et ceux qui ne le sont pas. À la différence d’un coffre-fort homologué, celui qui est non-homologué est loin d’être fiable du fait qu’il ne répond à aucune des exigences en matière de protection anti-feu. I

Il convient de souligner que pour être considéré comme ignifuge, un coffre devra faire l’objet de nombreux tests en laboratoire durant lesquels il est soumis à une température pouvant atteindre 1090° et subit une chute de 9,15 m sur un lit de pierre concassée ou de gravier. Le but étant d’évaluer rigoureusement la résistance du coffre-fort par des institutions reconnues dans toute l’Europe telles que le CNPP (Centre national de prévention et de protection), le laboratoire VDS Shadenverhütung en Allemagne, SBSC (Svensk Brand-och Säkerhetscertificierung) en Suède ou encore l’ESSA (Association européenne de système de sécurité.

À l’issue de cette série de tests, le coffre-fort ignifuge se verra octroyer une certification attestant sa résistance aux feux (la certification allemande EN 1047-1, la certification EN 15659-LFS délivrée par le laboratoire ECB-S et la certification NT FIRE 017 qui est la norme référence sur le marché mondial) ainsi qu’aux tentatives d’effractions (la certification A2P délivrée par CNPP, la certification VDS et le label européen ECB-S). Ainsi, les coffres-forts et armoires ignifuges agréés et homologués sont directement reconnaissables par leur plaque de certification fixée derrière la porte.

Quel système de verrouillage pour un coffre ignifuge ?

À l’instar des coffres-forts classiques, les coffres ignifuges proposent également plusieurs systèmes de verrouillage. Parmi eux figurent les coffres ignifuges avec serrure à clé qui sont bien sûr les moins chers du marché et qui se distinguent par leur facilité d’utilisation. Pour les ouvrir et les fermer, on n’a qu’à utiliser une clé.

Ensuite, on a le coffre-fort à combinaison mécanique. Plus concrètement, le déverrouillage d’un tel coffre-fort requiert en effet un code confidentiel, composé essentiellement de chiffres. Sachant que ce coffre dispose d’une serrure à combinaison mécanique, celui-ci peut se fonctionner même en cas de coupure d’électricité.

Quant au coffre-fort à combinaison électronique, son fonctionnement est basé sur le même principe que celui du coffre-fort à combinaison mécanique. La différence est qu’au lieu d’utiliser un cadran mécanique pour la composition du code, ce modèle est équipé d’un pavé numérique. Son principal intérêt réside dans le fait qu’il permet à l’administrateur de programmer des codes plus complexes composés de chiffres et de lettres (majuscules/minuscules).

Un coffre ignifuge peut également être équipé d’un système d’ouverture biométrique. Ce modèle s’impose alors comme le plus fiable du fait qu’il résiste parfaitement aux effractions. Il faut alors présenter les bonnes empreintes digitales pour le déverrouiller. Bien qu’il soit à la pointe de modernité, il est très facile à utiliser. On n’a qu’à enregistrer préalablement les empreintes dans la base de données pour que le système puisse les reconnaître le moment voulu.