Comment choisir son alarme anti intrusion ?

alarme anti intrusion

Le nombre de tentatives d’effraction est plus qu’alarmant. Le plus inquiétant est qu’il touche autant les foyers que les locaux professionnels. Ce fait demande donc l’adoption de dispositifs particuliers ; le but étant de se prémunir contre ce type de situation qui rappelons-le, est cause de pertes financières et de traumatismes inévitables. Aussi, qu’il s’agisse de logements ou d’infrastructures pour professionnels, l’alarme intrusion s’impose presque comme étant le matériel de base à installer. Elle a un rôle dissuasif certain puisqu’en cas d’intrusion, ou d’actions suspectes, elle produira un signal sonore qui permettra d’avertir autant les occupants (s’ils sont sur place), que le voisinage. Un mécanisme qui aura pour effet d’arrêter les malfaiteurs dans leur élan, qui prendront peur et se raviseront. Malgré leur efficacité, pour en tirer parti, il est crucial d’effectuer le bon choix parmi les modèles disponibles. En effet, le marché propose aujourd’hui un panel quasi illimité d’appareils et de services en tous genres ; aussi, savoir faire le tri devient crucial. Pour ne pas se tromper, il suffit de se baser sur certains critères.

Une alarme suivant la norme NFA2P : l’assurance de la sécurité

Comme pour tout équipement, le plus important lorsqu’on est amené à choisir son alarme, c’est tout d’abord, de s’orienter vers ceux qui assurent une protection maximale. Pour ce, le mieux est toujours de se tourner vers des appareils éprouvés et approuvés. C’est le cas des alarmes répondant à la norme française (NF) et à l’assurance prévention protection (A2P) ; qui une fois mises ensemble, donnent la norme NFA2P. Cette certification est octroyée aux appareils ayant subit une batterie de tests. Un paramètre non négligeable lorsqu’on sait que le matériel peut être soumis à une multitude de types de dégradation (volontaires ou non). Ayant été l’objet d’un contrôle rigoureux avant la vente, cette catégorie d’alarmes regroupe donc toutes les caractéristiques requises pour offrir un niveau de sécurisation élevé. Ce qui s’avère d’autant plus utile car certains établissements d’assurances sont plus enclins à débourser une prime pour l’installation de ce dispositif réglementaire. Afin de trouver une alarme répondant à la norme NFA2P, il est préférable de s’équiper chez un professionnel. Pour plus de précisions, se rendre sur spvi.fr/. Se référer à des experts est conseillé puisqu’ils seront à même de fournir des précisions et une aide adaptée notamment sur le niveau de sécurité correspondant à la nature du « bâtiment » à protéger. Pour faire simple, il existe 3 sortes d’alarmes anti intrusion sous la norme NFA2P :

  • NFA2P de type 1 pour les logements ne présentant pas trop de risques (sans objet de valeur, peu exposés ou difficiles d’accès, etc.) ;
  • NFA2P de type 2 pour les locaux commerciaux ou les habitations plus accessibles ;
  • NFA2P de type 3 pour les infrastructures abritant des objets de valeurs et qui requiert un niveau de sécurité élevé.

Une alarme filaire ou sans fil : question d’esthétique et de sécurité

Avec l’évolution de la technologie, de nouvelles formes de système de sécurité font leur apparition et se vulgarisent. C’est le cas des alarmes sans fil. Comme leur nom l’indique, il n’y aura pas besoin de câblages ; donc, l’installation se fera facilement. De plus, pour le cas d’aménagements ou de travaux, ils pourront s’adapter facilement à un nouvel environnement. Cette facilité et cette capacité d’évolution se ressentent également lorsqu’il s’agit de modifier ou de rajouter des équipements à l’alarme.

Toutefois, ces avantages n’enlèvent rien aux qualités de l’alarme filaire. Cette dernière nécessite, certes, des raccordements mais se trouve être inviolable n’étant pas sujet au piratage ou au brouillage. Pour le côté esthétique (et, en un sens, pour le côté pratique) il est indiqué pour les locaux et habitations en cours de construction ou en rénovation. Durant les travaux, il sera plus facile de cacher les câbles les rendant ainsi invisibles et hors de portée.

Les composants d’une alarme : les options et les modèles

Aujourd’hui, choisir une alarme parmi toutes celles disponibles est une tâche de plus en plus ardue. Dans les décisions à prendre, il sera nécessaire de se demander quelle option répond à ses besoins et donc, s’il est indiqué d’opter pour :

  • un système de télésurveillance rattaché à un central ;
  • un détecteur de mouvements ;
  • un détecteur d’ouverture ;
  • un détecteur de choc ;
  • un système d’alerte (GSM, internet, etc.) ;
  • une sirène extérieure ;
  • etc.

Pour s’y retrouver, le mieux est de s’adresser à un professionnel.